napoleon bonarpate

Le mardi 13 mars 2018

Par Charlotte DUVETTE, histoire de l'architecture

Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

Architecture et urbanisme sous le Consulat et l’Empire à Paris

« Dès le début du Consulat, en 1799, Bonaparte dispose d’une large étendue de terrain à Paris acquise par la mise en place des biens nationaux sous la Révolution. À travers des opérations de percement et de construction, de nouvelles rues et monuments ponctuent le paysage de la capitale.

Si c’est principalement Napoléon qui décide quels sont les monuments à ériger, le préfet de la Seine et le ministre de l’intérieur ont également un rôle à jouer. L’empereur est entouré d’une vaste équipe d’architectes à qui l’ont doit notamment l’Arc de Triomphe de la place de l’Étoile, la Bourse ou encore la rue de Rivoli. Dans cette équipe, se trouve un duo d’architectes célèbre, Charles Percier et Pierre Fontaine. Ce dernier tient un rôle consultatif important auprès de Napoléon.

S’il y eut sous l’Empire plus de constructions de bâtiments utilitaires (fontaines, halles, marchés etc.) que de monuments, ces derniers, plus pérennes, marquent encore fortement le paysage actuel. Ce sont tous ces aspects du Paris napoléonien qui seront évoqués lors de cette conférence. ».

Conférences 2017 - 2018

Les mardis après-midi, pendant la période scolaire, de 14h 15 à 16 h 30, à la salle Léo Lagrange, l’Université du Temps Libre de la Région Dunoise propose des conférences dont les thèmes sont très riches et variés.