DSC06468Le mercredi 20 Novembre

Il faisait bien frais en attendant la visite du château d'Azay-le-Rideau,  mais le soleil dont nous avons bénéficié tout au long de la journée nous a permis d'admirer châteaux et parcs sous des couleurs somptueuses.

Ce bijou, édifié au cœur de la Touraine sous le règne de François 1er, chef-d’œuvre de l'architecture du XVIème  siècle,  est considéré comme l’un des modèles de l’architecture de la Renaissance française . 

Les façades richement décorées du château d'Azay-le-Rideau se reflètent dans les deux miroirs d'eau qui le bordent, inspirant en son temps Honoré de Balzac qui le décrit comme le "diamant taillé à facettes serti par l'Indre". Posé sur une île, il est entouré d'un parc romantique du XIXème siècle.

DSC06394Deux guides très compétentes nous attendaient pour cette visite.Si les appartements du rez-de-chaussée du château  restituaient les décors du XIXème siècle et témoignaient de l'atmosphère luxueuse dans laquelle vivait la famille des Marquis de Biencourt, avec mobilier précieux, tableaux, tapisseries, le premier étage  nous a offert une immersion à l'époque de la Renaissance : Cheminées monumentales, coffres à bas-relief et à panneaux sculptés, tapisseries au thème mythologique très en vogue à la Renaissance, chambre recouverte de nattes de jonc tressé, utilisées pour isoler les pièces du froid.

DSC06484Après notre déjeuner, le car nous a déposés près du château de l'Islette, également joyau de la Renaissance,  rappelant celui d'Azay-le-Rideau par son architecture due vraissemblablement aux mêmes ouvriers.

C'est sa propriétaire qui nous a accueillis et guidés lors de cette visite que nous qualifierons d'exceptionnelle tant l'amour des lieux et de  l'histoire liée à son château la passionnaient et l'ont rendue passionnante pour tout notre groupe.

Au rez-de-chaussée de la tour Est, la chapelle à ogives, restaurée, nous a abrités sous une voûte semée d'étoiles.

DSC06506La Grande Salle dont la décoration picturale recouvrait le plafond, les plinthes et la cheminée monumentale avait été utillisée dans les années 1890 par Auguste Rodin et Camille Claudel comme atelier, le premier pour y travailler son fameux "Balzac" et Camille Claudel,  en prenant la fille des propriétaires de l'époque comme modèle, pour y sculpter sa "Petite Chatelaîne".

De très nombreux témoignages de leur présence sont là pour nous remémorer cette période.

En effet, le château de l'Islette abrita les amours tumultueuses de ces deux immenses sculpteurs et vibre toujours au souvenir de leur présence.

 

 

..

 

Programme des sorties 2019/2020

Quelques photos des sorties

Bulletin d'inscription (séjour, sortie et voyage)